Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
On drogue, on torture et on tue les vieux

On drogue, on torture et on tue les vieux

personnes âgées et médicaments, EHPAD, hôpital, maltraitance médicamenteuse, psychotropes, maison de retraite, , médecine...

Le danger mortel de l'aspirine chez les personnes agées

Risque important d’hémorragie digestive
Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, prendre de l’aspirine quotidiennement pourrait être dangereux pour la santé des séniors de plus de 75 ans. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi plus de 3 000 personnes âgées, pendant 10 ans. Au cours de l’expérimentation, ils ont pu constater que près de 300 personnes avaient souffert d’une hémorragie digestive.
Ce qui interpelle, c’est que la totalité de ces patients suivaient un traitement antiplaquettaire, à base d’aspirine le plus fréquemment. Ces traitements sont prescrits après un AVC ou un infarctus du myocarde, pour réduire les risques de récidive. Avant 75 ans, ils sont très efficaces, mais passé cet âge, ils multiplieraient par trois le risque d’hémorragies digestives qui peuvent être fatales.
Même à faible dose, le risque existe
Pour les moins de 65 ans, le taux annuel d'hospitalisation pour une hémorragie digestive serait de 1,5 %. Il atteindrait les 3,5 % pour les patients âgés de 75 à 84 ans et les 5 % pour les plus de 85 ans. Selon ces travaux, publiés dans la revue scientifique The Lancet, même à faible dose le risque est important. Les participants à l’expérimentation n’ingurgitaient en effet pas plus de 75 mg d’aspirine chaque jour.
 
Ainsi parmi les principaux effets secondaires de l’aspirine on retrouve des lésions digestives (gastrite) et des troubles hémorragiques, dont des saignements digestifs.
 
La salicylate, communément appelé aspirine ou acide acétylsalicylique, est l’une des pilules les plus populaires et accessibles, utilisée pour des conditions courantes telles que les plaies, l’arthrite, les douleurs musculaires, et la fièvre. Elle ne coûte pas cher, est pratique et est extrêmement dangereuse. Des doses élevées ou de faibles doses sur une période de temps prolongée peut mener à des ulcères perforés et des saignements gastro-intestinaux. De plus, 90 à 95 pour cent des cas de syndrome de Reye ont été précédés par l’abus d’aspirine. Cette maladie ravage les organes internes, dont le foie et le cerveau.
 
kardégic, aspro, aspégic....
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article