Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
On drogue, on torture et on tue les vieux

On drogue, on torture et on tue les vieux

personnes âgées et médicaments, EHPAD, hôpital, maltraitance médicamenteuse, psychotropes, maison de retraite, , médecine...

neuroleptiques : toxicomanie induite par le médecin et défonce sur ordonnances / camisole de force chimique et morts des victimes

 
Les personnes âgées ne sont pas les seuls à risquer la mort. Les professionnels de la santé mentale l’ont longtemps observé, mais il garde le silence sur le fait que les patients à qui l’on a prescrit les nouveaux antipsychotiques sont en train de mourir à cause de la drogue d’insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral, et d’autres maladies physiques chroniques invalidantes, telles que le diabète.
 
Les sociétés pharmaceutiques ont récemment étés condamnées aux plus grandes amendes dans l’histoire américaine, y compris les plus grandes amendes criminelles jamais imposées aux sociétés, pour le marketing illégale des médicaments antipsychotiques. Les paiements s’élevaient à plus de $ 5 milliards.
L’avantage pour les entreprises pharmaceutiques est froidement à but lucratif. Les antipsychotiques rapportent quelques $ 14 milliards par an. Les médicaments dits antipsychotiques « atypiques » ou « deuxième génération » comme Geodon Seroquel, Zyprexa et Risperdal, Abilify engrangent plus d’argent que n’importe quelle autre classe de médicaments sur le marché et, dollar pour dollar, ils sont le plus vendu en Amérique. Bien que ces médicaments sont principalement approuvés pour traiter la schizophrénie et le trouble bipolaire, ils affectent 3 % de la population, en 2010 on comptait 56 millions ordonnances remplies antipsychotiques atypiques
 
Près d’un tiers des sujets âgés, vivant en institution, reçoivent des antipsychotiques. Après une première alerte de la FDA sur les risque d’accidents vasculaires cérébraux liés à la prise de rispéridone, d’olanzapine, ou d’aripiprazole, elle a de nouveau alerté sur les risques de prescriptions de certains antipsychotiques qui s’accompagnaient d’une hausse de 60% à 70% des décès en comparaison à un placebo chez des patients déments.
Entre 2001 et 2005, 75 445 patients, dépendant du Medicare, âgés de plus de 65 ans et hospitalisés en institution, avaient reçu une prescription d’antipsychotique : halopéridol (nom commercial Haldol), aripiprazole (nom commercial Ability), olanzapine (Zyprexa), quétiapine (Xeroquel), rispéridone (Risperdal) , ou ziprasidone.
80% des patients ont arrêté le traitement avant 180 jours dont 7 413 pours cause de décès
 
LES NOUVEAUX ANTIPSYCHOTIQUES TUENT LES PERSONNES ÂGÉES 60-70 POUR CENT PLUS RAPIDEMENT QUE LE PLACEBO
 
La dyskinésie tardive est caractérisée par des mouvements involontaires du visage, des bras et des jambes. Environ 80% des personnes âgées recevant des médicaments antipsychotiques n'ont pas la schizophrénie ou d'autres conditions qui justifient l'utilisation de tels médicaments puissants, tant de ces patients ont des effets secondaires graves de médicaments qui ont été prescrits de façon inappropriée
 
Parmi les plus dangereux médicaments commercialisés sont les soi-disant antipsychotiques atypiques qui sont ont été approuvés pour la schizophrénie, mais sont prescrits essentiellement hors AMM, principalement pour contrôler le comportement chez les enfants et les personnes âgées–malgré le fait qu’ils sont liées à de graves et irréversibles effets secondaires, y compris l’hyperglycémie,le diabète et la mort. Dr Graham affirme que « La FDA a connu ce sujet pendant deux ou trois ans. » Il estime que sur l’étiquette des antipsychotiques pourrait entrainer jusqu’à 62 000 décès supplémentaires par an
 
A l’exception possible de la chimiothérapie utilisée dans le traitement du cancer, il serait difficile d’identifier une classe de médicaments aussi toxiques que les antipsychotiques. Si l’on considère les effets des antagonistes de la dopamine sur le système nerveux central ou à l’extérieur, leur nocivité prouvée est une tragédie iatrogène trop souvent minimisé ou refusé. (page 214)
 
Parmi les plus dangereux médicaments commercialisés sont les soi-disant antipsychotiques atypiques qui sont ont été approuvés pour la schizophrénie, mais sont prescrits essentiellement hors AMM, principalement pour contrôler le comportement chez les enfants et les personnes âgées–malgré le fait qu’ils sont liées à de graves et irréversibles effets secondaires, y compris l’hyperglycémie,le diabète et la mort. Dr Graham affirme que « La FDA a connu ce sujet pendant deux ou trois ans. » Il estime que sur l’étiquette des antipsychotiques pourrait entrainer jusqu’à 62 000 décès supplémentaires par an
 
Les médicaments doivent être utilisés aussi peu que possible, par opposition à la pratique actuelle.
…Il est vrai que l’on peut atteindre un certain degré de calme dans la phase aiguë de la psychose et freiner le patient avec un antipsychotique. Mais les études randomisées ont montré qu’on peut avoir le même effet avec les benzodiazépines (médicaments anxiolytiques comme le Valium et Stesolid), qui contraste avec les antipsychotiques car ils ne tuent pas les patients.
…C’est le médicament qui rend dangereux, c’est quelque chose qui est très bien documenté. Les antipsychotiques peuvent provoquer une terrible agitation et agitation intérieure, appelée akatisie, qui a provoqué tant de meurtre et de suicide.
Parce que vous courez le risque de mourir d’un traitement obligatoire, tous les médicaments obsessionnel-compulsif doivent être interdits.
 
Ces médicaments tuent les gens. Dawson ne sait pas cela ? J’ai estimé que Eli Lilly a tué 200.000 personnes avec Zyprexa et c’est seulement un des médicaments antipsychotiques
 
« Nous croyons qu’une pratique plus rationnelle de la psychiatrie éliminerait l’usage d’une médication si dangereuse. »
 
Les médicaments psychiatriques ne valent rien, et la plupart sont dangereux. Plusieurs causent des dommages permanents au cerveau, aux doses habituellement utilisées. Ces médicaments ainsi que la profession qui défend leur utilisation sont dangereux pour votre santé. « ceux responsables de telles “thérapies” feront face un jour à des “procès de Nuremberg” »
 
«Si s’attaquer aux benzodiazépines revenait à les remplacer par des neuroleptiques de nouvelle génération, poussés par les labos car ils sont encore brevetés et donc lucratifs, et présentés à tort comme plus légers, on remplacerait un désastre par une catastrophe», dénonce Philippe Pignarre
 
Le 16 Novembre, 2005, USA Today a interrogé FDA scientifique, le Dr David Graham, l’homme célèbre pour l’alerte sur la mauvaise gestion de la catastrophe du Vioxx,  estime qu’il y a 62.000 décès chaque année à partir de l’utilisation hors AMM de médicaments atypiques.
 
Les trois psychotropes les plus vendus dans le monde rapportent 25 milles dollars brut toutes les minutes. Les profits sont énormes: chaque jour un psychotrope rapporte en moyen de 7,7 millions de dollars. (Ex : Le ZYPREXA rapporte 11,956 millions de dollars par jour).
Les dix psychotropes les plus prescrits rapportent plus de 26,5 milliards par an. Plus de 80 milliards de dollars rapporté par an par les psychotropes.
 
J’appellerais volontiers les antipsychotiques des “antihumains” dans la mesure ou ils altèrent la possibilité de vivre une vie normale et enrichissante, la capacité de lire, de penser, de se concentrer, d’être créatif, de ressentir et d’avoir une vie sexuelle. Il ne reste pas grand chose aux gens sous antipsychotiques et certains dans cette situation se décrivent comme un zombie ou un légume. Il n’est pas surprenant que ces patients tentent parfois, sans espoir devant eux, de se suicider. On entend souvent que la schizophrénie accroît fortement le risque de suicide mais jamais du niveau de risque suicidaire des schizophrènes qui ont délibérément refusé de prendre des antipsychotiques.
 
En 2008, la FDA a mis à jour l'étiquette d'avertissement d'Abilify pour inclure un risque accru de décès chez les personnes âgées touchées par la démence et des pensées suicidaires chez les jeunes patients atteints de dépression

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article